C’est Tout.

Avec une scénographie simplissime, ces deux clowns issues du cirque et du spectacle de rue, utilisent un langage verbal, non-verbal, corporel, circassien, grotesque. Elles occupent l’espace, l’une en noire, l’autre en blanc, se complètent et dialoguent aux rythmes de leur intrigue, facétieuse.

Le décor c’est l’histoire, l’histoire c’est le décor.
On s’attache aux personnages sans avoir besoin de les comprendre, elles nous entraine avec elle sur le fil tendu de l’essentiel. A découvrir absolument.

« Pour bien voir la terre, il faut la regarder d’un peu plus loin »
Italo CALVINO, le baron perché

Alors que le chaos règne, il est l’heure de ranger.

Les deux clowns vont mettre de l’ordre, évidemment !
Zéro protocole, zéro efficacité, zéro mémoire…

Dans cette tâche, c’est comme des morceaux de pellicules trouvées dans un tiroir oublié qui se révèlent. Tout prend un temps qui n’existe plus
Une forme qui nous dépasse, un espace qui n’a plus de sens,
Une dimension qui se multiplie

« Du chaos naissent les étoiles »
Charlie Chaplin

C’est comme entrer dans le mécanisme qui fabrique, d’une image à l’autre, l’écriture d’un rêve dont on se réveille sans être sûrs d’avoir tout compris.
Le voyage se fait tout seul. Et C’EST TOUT.

« Si l’esprit est le souffle, on ne peut encadrer un souffle ni l’asseoir sur un trône »
Jean Claude MAROL, Préface à contresens